Restauration K100: Épisode 3

Troisième jour de resto (pas pour manger hein !) et la moto semble déjà complètement dépouillée.

Cette fois, on va s’occuper de l’avant de la moto. On démonte tous les éléments de la fourche avant.

La jante avant, les freins, les disques et les T de fourches sont au programme !

 

Rody qui est fidèle au poste s’occupe de la roue (cradoooo):

 

 

Et il s’applique !

Pendant ce temps (rappellez-vous, on parallélipède notre travail !), je m’occupe des T de fourche:

La sableuse ça fait vraiment des merveilles 😀

Pas de bol par contre, les silents block de guidon sont mort, va falloir les changer :/

Ensuite c’est au tour des disques. Ceux-ci seront nettoyés à la main et non pas à la sableuse. Mais c’est tout aussi impressionnant, ou satisfaisant je n’ai pas encore fait mon choix de terme.

Juste pour illustrer, la flèche rouge c’est la partie restaurée, et la jaune, l’origine.

Et lorsque tout est fait, on dirait preeeesqque… des disques sortie de l’emballage… oui enfin presque…

Malheureusement j’ai seulement eu le temps de faire ce côté des disques. Le reste c’est pour le lendemain 😉

L’axe de roue est la dernière pièce que l’on a touché. Le reste est soigneusement rangé pour une fois suivante.

Les tubes de fourche n’ont pas besoin d’être touché. Ils vont être changé. Un des deux est abimé et fera sauté les joins si je ne le change pas.

On a également essayé de sabler ce carter, mais sans succès…

Voici à quoi ressemble la moto après ce démontage supplémentaire. On peut la résumer à un cadre, un moteur, une transmission. C’est finalement peu de chose une moto 🙂

Journée qui ne parait pas aussi chargé peut-être, mais on a pourtant pas trainé !

Fin de transmission.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *